TROUVEZ VOTRE OPTICIEN LE PLUS PROCHE FINDEN SIE EINEN OPTIKER IN IHRER NÄHE
La santé de vos yeux
Principaux défauts visuels

Ne vous posez plus de questions sur les problèmes de vue. Faites le point sur les principaux défauts visuels qui existent avec Optic 2000.

Comme vous le savez si vous avez déjà consulté un opticien, votre acuité visuelle se mesure sur une échelle de 10. Ce chiffre maximal exprime le fait que votre vision est normale. Si ce chiffre est inférieur à 10, cela signifie que vous êtes sujet à un défaut de vision.

Pas de panique, ces troubles concernent près de 30 % de la population. Ils se corrigent grâce à des lunettes de vue ou des lentilles, à l’inverse des pathologies oculaires, qui elles exigent un traitement médical ou chirurgical. Apprenez-en plus sur les défauts visuels les plus courants :

La myopie : voir moins bien de loin

Ce défaut visuel se caractérise par des difficultés à voir de loin. La vision de près ne pose quant à elle pas de problème. L’œil myope est trop long. L’image d’un objet éloigné se forme en avant de la rétine, ce qui la rend floue. Ce problème de vue apparaît en général à l’adolescence et touche environ 20 % de la population.

Vous plissez les yeux pour voir net de loin, vous avez du mal à lire les panneaux de signalisation routière, vous lisez le nez collé à votre livre ? Vous êtes peut-être concerné par la myopie. La solution : des verres unifocaux ou des lentilles de contact sphériques négatives.

L’hypermétropie : l’œil fournit plus d’efforts

L’œil hypermétrope fait plus d’effort que la normale pour effectuer sa mise au point. A l’inverse de la myopie, l’œil est dans ce cas trop court et l’image se forme derrière la rétine. Les enfants comme les jeunes adultes compensent en général sans problème cette anomalie. La vision de près peut toutefois devenir fatigante à terme. Sans correction, fatigue visuelle et maux de tête peuvent apparaître.

 

Les signes d’une hypermétropie : votre vision de près exige des efforts, tout en ayant une bonne vision de loin. Dans ce cas votre spécialiste vous prescrira si nécessaire un verre sphérique de puissance positive, par exemple +3 dioptries.

L’astigmatisme : mauvaise vision des contrastes et des lignes

Les contrastes et les lignes verticales et horizontales sont difficiles à différencier pour les astigmates. Résultat : leur vision est imprécise de près comme de loin, ils sont sujet à des maux de tête et à la fatigue visuelle. Ce problème de vue est dû à des irrégularités des courbures de la cornée, ovale au lieu d’être ronde. 15 % de la population est concernée par l’astigmatisme.

 

Un signe qui peut être révélateur de l’astigmatisme : la confusion entre certaines lettres comme le H et le M. Notez que ce trouble visuel est aussi souvent associé à une myopie ou une hypermétropie. En matière de correction, l’opticien prescrit dans ce cas des verres cylindriques ou des lentilles toriques. Sur l’ordonnance, la valeur de l’astigmatisme est exprimée entre parenthèse. Par exemple -2(+1,25) 90°, avec précision de l’axe selon lequel il est corrigé : ici 90°.

La presbytie : la perte de vision de ce qui est proche

Ce problème de vue se manifeste le plus souvent à partir de 40 ans. La presbytie pèse sur la vision de près. En cause : une diminution de l’élasticité du cristallin liée à l’âge. Ce phénomène physiologique touche tout le monde et n’est donc pas considéré comme une anomalie visuelle.

 

Notez que la presbytie apparaît un peu plus tard chez les personnes myopes et un peu plus tôt chez les hypermétropes. Les solutions proposées par votre opticien prendront en compte vos besoins : des verres progressifs pour voir à toute distance, des verres de proximité pour corriger la vision de près et que vous porterez uniquement pour lire ou devant l’ordinateur, ou des lentilles… Ces corrections s’expriment en valeurs positives, comme pour les hypermétropes.

Close

Cart