Votre ordonnance lentilles - Conseils santé | Optic 2000 Suisse

Lentilles de contact

Déchiffrer votre ordonnance lentilles

Vous sortez de votre rendez-vous chez l’ophtalmologiste et souhaitez parfaitement comprendre l’ordonnance qui vous a été délivrée ? Son contenu répond à des codes bien précis. Les experts Optic 2000 vous aident à y voir plus clair. Suivez le guide !

Les abréviations les plus courantes

Voici les principales abréviations que les spécialistes utilisent pour décrire les défauts visuels courants sur une ordonnance lentilles. Gardez-les bien à l’esprit.

OD : Œil droit = correction à apporter à l’œil droit

OG : Œil Gauche = correction à apporter à l’œil gauche

VL : Vision de Loin = distance à laquelle un œil normal voit correctement sans avoir besoin d’accommoder, c’est à dire au delà de 5 mètres

VI : Vision Intermédiaire = vision obtenue entre 80 cm et 5 mètres environ

VP : Vision de Près = vision obtenue à longueur de bras

RC : Rayon de courbure = forme de la lentille

DIA : Diamètre = taille de la lentille, en adéquation avec celle de la cornée

AV : Acuité Visuelle = capacité à discerner un petit objet situé le plus loin possible

ADD : Addition = correction à apporter en cas de presbytie

SPH : Sphère = valeur de la correction pour la myopie ou l’hypermétropie

CYL : Cylindre = valeur de la correction à apporter en cas d’astigmatisme

Les chiffres vous indiquent la valeur de votre correction

Toute ordonnance lentilles est nécessairement accompagnée de données chiffrées. Leur valeur vous renseigne sur l’importance de votre défaut visuel. C’est ce qu’on appelle la sphère. Plus les chiffres sont proches de 0, plus le trouble est faible. Le signe vous indique quant à lui la nature de la pathologie.

  • Le signe – révèle la présence d’une myopie. C’est donc la qualité de votre vision de loin qui est mise à mal. Exemple : OG -2.25.
  • Le signe + indique une hypermétropie. Vous éprouvez alors des difficultés à voir de près. Exemple : OD +1.50.
  • Les chiffres entre parenthèses mettent en évidence l’existence d’un astigmatisme, qui se traduit par des images déformées sur les côtés. C’est ce qu’on appelle le cylindre.

 

Les valeurs ophtalmologiques s’expriment en dioptries et évoluent par palier de 0,25 δ. Elles précisent le degré de correction de vos verres.

Lorsqu’une presbytie est détectée, un autre chiffre est mentionné. L’addition, toujours précédée du mot « add », est la correction à apporter en complément de la valeur initiale. Cette valeur est toujours la même pour les 2 yeux. Elle désigne la puissance à ajouter à la vision de loin pour obtenir la vision de près sur des lunettes à verres progressifs.

Ex : -2.00 (+0,50)90° Add +2,50 .
En vision de près, une valeur de 2.50 dioptries sera nécessaire en complément de votre correction de base.

Mieux comprendre votre prescription pour vos lentilles

Rien de tel qu’un petit exemple pour mieux comprendre les termes présents sur votre ordonnance lentilles:

Exemple de correction : – 1.00 (+ 1.50) 90°

Dans ce cas précis, l’ordonnance lentilles indique une myopie de 1 dioptrie et un astigmatisme est de 1.50 dioptries. L’axe de 90° représente l’orientation de votre astigmatisme en degrés.

Les valeurs de la sphère sont susceptibles de varier selon le défaut visuel rencontré. Dans le cas d’une myopie, leur plage s’étend généralement entre -0,25 δ et -20 δ. Pour l’hypermétropie, les corrections à apporter sont généralement comprises entre 0,25 δ et 20 δ. Lorsqu’il s’agit d’astigmatisme, il est rare de rencontre des valeurs supérieures à 6 δ.

Attention : une prescription pour des lentilles n’est pas forcément la même que pour des lunettes. Qu’il s’agisse d’astigmatisme, de myopie ou d’hypermétropie les valeurs indiquées dans ces ordonnances peuvent différer car, en lentille de contact, il n’y a plus de distance entre le verre de lunette et l’oeil. Soyez vigilant et faites confiance à votre opticien qui saura vous conseiller. Pour en savoir plus, consultez notre rubrique conseils pour vos lunettes.